- Vent de travers


VENT DE TRAVERS

C’est une histoire réelle que l’on se racontait au carré de Saint-Mandrier les jours de mistral.

Les flottilles 33F et 31F embarquaient souvent sur le PA "Arromanches" à fin d’exercices commandos pour l’une et ASM pour l’autre.


Arromanches x                                                                                                    Le PA "Arromanches" (DR)

Trois HSS-1 de la 31F appareillent donc sur l’"Arromanches" pour une mission ASM. Le PA traditionnellement, sortait quelques heures des zones territoriales pour le plus grand bonheur de l’équipage et des passagers qui se ruaient sur la coopérative pour acheter les produits détaxés. Chaque équipage d’HSS avait sa liste de commande des copains restés sur la base, alcool, cigares et cigarettes.

En fin de mission, de retour sur la base, les Cdt de bord n’avaient qu’une seule crainte, c’est que la douane soit là pour leur coller une méga amende suivie d’un petit tour chez le Pacha de la Base.

Une procédure très simple avait été mise en place avec les officiers de quart à la tour. Il suffisait d’annoncer après le feu vert pour l’atterrissage :

- « Attention vent de travers »

suffisamment à l’avance pour que les HSS repartent faire un petit tour au large en attendant le départ des douaniers.

Ce jour-là 3 HSS lourdement chargés de caisses de pastis, whisky, boites de cigares et cartouches de cigarettes, se pointent en finale sur la piste de Saint-Mandrier, quand soudain, au dernier moment, l’officier de quart annonce :

- « Attention vent de travers ».

Panique à bord, trop tard pour remettre les gaz, les gabelous auraient compris et hors de question de se prendre la méga prune.

Le Cdt de bord du 1er HSS, chef du dispositif, annonce sur la fréquence inter hélico :

- « On se met en stationnaire et on largue tout dans le flotte »

En deux coups, toute les cargaisons sont jetées à la mer, puis nos 3 HSS se posent sur la piste l’âme en paix et le cœur (et l’hélico) léger.

Hss 2                                                                                                               Le "HSS-1" (DR)

On coupe les moteurs, on descend de l’HSS et là personne ! Les Cdt de bord avisent l’officier de quart venu à leur rencontre et lui demandent :

- « Mais où sont les douaniers ? »
- « Ils ne sont pas là, soyez tranquilles. »
- « Mais alors pourquoi tu nous as annoncé "Attention vent de travers" ».
- « Ben t’as vu la biroute là, avec le mistral, elle est plein travers ».

Le pauvre officier de quart, qui méconnaissait la consigne s’est fait appeler "Jules" par les équipages en furie.

Moralité, si les plongeurs de la base ont pu récupérer les caisses d’alcool le taba, lui, a amélioré, un certain temps l’ordinaire des poissons.

Vous avez dit poissons fumés ?

                                                                                                           Guy DABADIE

 

Date de dernière mise à jour : 06/03/2018