- Un char d'assaut en soute

 

UN CHAR D'ASSAUT EN SOUTE

Après notre atterrissage à Nice, le mécanicien au sol m'avisa, discrètement, qu'il avait perçu un bruit bizarre dans une soute de l'avion.

L'ayant aussitôt accompagné, j'avais effectivement entendu un bruit de "tic tac" régulier. S'arrêtant de temps en temps, il reprenait quelques secondes après. Etait-ce une minuterie qui allait, on ne sait quand, déclencher l'explosion d'une bombe ?

Sans réponse à cette inquiétante question, je fis débarquer les passagers, sous un prétexte quelconque. Puis, les services spécialisés vinrent extraire le paquet douteux pour le déposer à une distance respectable de l'avion. Avec mille et une précautions, le paquet fut lentement ouvert. Après quelques minutes d'intense concentration, un sourire et le pouce pointé en l'air, signifiant que tout était normal, nous fit comprendre que nous pouvions nous rapprocher.

Char d'assaut

Il ne s'agissait, en fait, que d'un jouet : un char d'assaut, dont la tourelle, actionnée par une simple batterie de quelques volts, tournait sur elle-même. À chaque tour, le canon restait coincé pendant quelques secondes, avant de faire un nouveau tour.

                                                                                                                                   Jean BELOTTI

> Extrait de "Une passion du ciel" (Ed. Nouvelles éditions latines)