- Premier courrier postal

 

PREMIER COURRIER POSTAL

C’était en juillet 1969, du temps du Transall, moins de deux ans après son arrivée à l’ET 1/61 "Touraine".

La mission : pour la deuxième fois, un aller et retour à St-Pierre-et-Miquelon, via Lajes aux Açores et Gander à Terre-Neuve.

L’équipage :

- Cdt Lemieux, PCA,
- Cne Vanier, Pil,
- Adc Chauvin, RadNav,

- Sgc Gente, Nav,
- Adj Nantillet, Mec,
- Adj Leclère, Mec, 

    et l’avion, le C-160 Transall F-17, F-RAML.

Sur place à St Pierre nous avons eu une réception somptueuse chez les autorités, avec dégustation des produits locaux, saumon, caviar de saumon, homard, etc. … accompagnés du délicieux accent acadien, des natifs  du pays.

C’était donc la seconde liaison St Pierre – Métropole par un avion aux couleurs nationales.

Pris de court au premier voyage, les responsables des P et T de l’archipel ont profité du second pour créer une flamme spéciale, destinée à oblitérer le courrier qui nous serait confié à destination de la métropole. Elle était ainsi libellée :

Enveloppe

Un certain éclat, justifié, fut donné sur place à cet événement et nous avons embarqué un sac postal qui devait bien peser 5 à 6 kg, en sentant derrière nous les ombres de Mermoz et de St Exupéry.

Au décollage de St Pierre, le chef de bord insista auprès du Radio-Navigateur pour qu’il précise, dans le message à "Circus Vert" :

- « Premier Courrier Postal Aérien direct St Pierre et Miquelon – France ».

 Ce qui fut fait.

 Escale à Lajes au Açores : repos

 Décollage le lendemain matin. Le chef de bord redemande au Radio-Navigateur. de préciser à "Circus Vert" :

- « Premier Courrier etc. …. »
- « Mais, mon commandant, je l’ai déjà fait hier.
- « Ca ne fait rien . Redites leur.
- « Pour un sac de courrier, vous êtes sûr ?
- « Oui. »


Et Circus Vert fut à nouveau prévenu ! …

 

6 heures plus tard, à l’arrivée à Bricy, nous attendaient :

- Le Col Auffray Cdt la base,
- Le Receveur principal des postes d’Orléans,
- Une camionnette jaune des P et T,
- Un camion de 12 tonnes des P et T,
- Plus un certain nombre de curieux.

Et le Chef de bord dit en riant au Radio-Navigateur. :

- « Je crois effectivement qu’ON a un peu exagéré l’importance de ce Premier Courrier aérien postal »,

avant de sortir de l’avion, le sac postal à la main afin de le remettre très officiellement aux autorités.

Il n’empêche que ce fut la "Première liaison aérienne postale directe St Pierre et Miquelon – France", même si le courrier ne pesait que quelques petits kilos qui ne risquaient guère de modifier le centrage du Transall.

Le Touraine et la 61e Escadre de Transport en sont fiers ainsi que votre serviteur qui … envoyait les messages.

Les ombres de Mermoz et de Saint-Exupéry ont dû sourire avec beaucoup d’indulgence.         

                                                                                                                           Robert CHAUVIN

 

 

Date de dernière mise à jour : 26/07/2017