- Omelette campagnarde

 

OMELETTE CAMPAGNARDE

          [...] Une autre distraction me revient en mémoire. En fait, il s'agissait plutôt d'une infraction, dont
          l'instigateur était, d'ailleurs, un de nos moniteurs.

          Ami d'un agriculteur qui disposait d'un grand champs entourant sa ferme, le moniteur m'avait montré
          comment s'y poser pour s'arrêter juste devant la cour de la ferme. Là, nous étions accueillis à bras
          ouverts et c'était la dégustation. Omelette aux lard, dont on entendait le grésillement et dont
          le délicieux parfum qui venait taquiner nos narines, installés autour de la grande table familiale.

                                               Omelette

          Tout cela ne durait que quelques minutes, car il fallait décoller le plus rapidement possible pour ne
          pas trop raccourcir la séance d’entraînement.

            - «T'as vu, mes copains sont sympas. Mais tu n'y reviendras pas seul. Promis ? »

            - «Promis ! »

          En fait, ventre affamé ne résiste pas à une telle tentation ! J'y suis retourné avec d'autres moniteurs.

          Une autre fois, nous nous sommes posés à deux avions. Le fermier voulant immortaliser l'événement
          se préparait à prendre une photo de nos deux Stampe.

          Bien évidemment, nous l'en avons fortement dissuadé.

                                                                                                                     Jean BELOTTI

          > Extrait de "Une passion du ciel" (Ed : Nouvelles éditions latines)