- Grande pointure

 

GRANDE POINTURE

À l’époque, je volais sur C-135F à Istres où j'étais moniteur sur ce type d’appareil. Ce jour là, j’étais en place droite pour le Standboard (Test final) d’un pilote en fin de transformation.

Au cours du décollage, et peu avant la rotation, je vois le volant du trim de profondeur se dérouler à toute vitesse vers l’avant. Je coupe immédiatement le contact électrique correspondant.

TdeB C-135
Vue du cockpit du C-135F (DR)

Le pilote en place gauche portait des gants manifestement trop grands pour lui et un bourrelet s’était formé à l’avant de sa main gauche, bourrelet qui avait actionné la commande de trim située en haut de son volant. (1) Imaginant que nous ne devions pas être très loin du "plein piqué", j’aide le pilote à décoller. Le nez était lourd, vraiment très lourd.

Rentrée du train puis des volets et début de la montée. Maintenant, il faut faire quelque chose pour se sortir de ce mauvais pas.

Je rebranche momentanément le contact du trim mais rien ne bouge, l’effort sur le vérin est réellement trop important. 

Je cabre l’avion à 30° et, en relâchant la pression, le trim fonctionne correctement. Je répète trois fois la manœuvre et tout rentre dans l’ordre.

Nous effectuons normalement la mission mais après l’atterrissage, le pilote a été invité à passer au magasin d’habillement pour s’équiper correctement.

Plus tard, mon camarade Claude Brunet, comme moi pilote de C-135, me faisait remarquer que, si nous nous étions répandus au-delà de la fin de bande, personne n’aurait jamais compris ce qui s’était passé. Jamais on n’aurait imaginé qu’un simple gant (détruit) pouvait être à l’origine d’une telle catastrophe.

Bien sûr, dans les débris de l’avion, on aurait trouvé le plan fixe réglé exagérément "à piquer" et on aurait conclu à un déroulement intempestif du trim pour une raison indéterminée.

Peut-être aurait-on arrêté de vol les C135F, le temps de vérifier les circuits électriques concernés ? 

                                                                                                                  Jean HOUBEN

 

(1) Depuis, un cache de protection a heureusement été installé.

 

Date de dernière mise à jour : 09/05/2014