- Fusée soviétique

 

DÉPART D’UNE FUSÉE SPATIALE SOVIÉTIQUE

 

2 novembre 1973

Nous sommes en croisière à 39.000 pieds et survolons la Sibérie durant un vol Tokyo-Moscou-Paris. Nous sommes en fin d’après-midi à environ 3.000 km de Moscou et le soleil est bas sur l’horizon, presque face à nous.

Nous venons de survoler pendant des heures l’immense Sibérie, couverte de forêts et pratiquement vide d’habitants. Impressionnant !

Le nez dehors, à ma place de copilote, je suis intrigué quand j’aperçois une traînée de sillage se dirigeant en sens opposé au nôtre et qui me semble à une hauteur surprenante, car nous sommes nous-mêmes quasiment au plafond de vol des avions de ligne.

Quand la traînée se rapproche, nous constatons avec surprise que ce n’est pas un avion, mais une fusée et nous distinguons parfaitement sa carlingue brillant dans le soleil couchant. Ce constat se confirme quand nous voyons la traînée s’élargir et une nouvelle traînée s’installer quand le premier étage s’éteint et que le deuxième étage s’allume. On serait bien incapable d’évaluer l’altitude de cet engin au moment où il passe au-dessus de nous, mais nous voyons très distinctement la capsule.

Lancement a

Je contacte par radio le contrôle aérien soviétique et lui indique :

- « We are in sight of a spacecraft departure »
- « What ?» me répond-il ?

Je lui renouvelle mon message et après un long moment de silence, pendant lequel il a dû se concerter avec son commissaire politique, il me répond :

- « Not a Spacecraft. Aircraft »

En URSS, le secret n’est pas un vain mot ! 

                                                                               Christian ROGER

> Extrait de “Piloter ses rêves” (Ed : Bookelis - 2.015)


Piloter ses re ves

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 26/07/2016