- Felix et le "Neu-Neu"


FELIX et le "NEU-NEU"

C’était à la fois son prénom et son indicatif. Le moins que l’on peut dire est que le Cdt Brunet avait une "forte personnalité", tous ceux qui ont eu à subir ses foudres s’en souviennent certainement. Plus tard, on reparlera de lui pendant la guerre d’Algérie, où il a laissé le souvenir de celui qui a inventé le Pirate, hélicoptère armé.

Pendant notre séjour en Indochine, il commandait le GATAC-Sud, qui occupait un bâtiment voisin du nôtre. C’est dire qu’il était notre "donneur d’ordre" et qu’il nous suivait à la trace.

Il s’était affecté un King équipé d’un bidon-photo que lui seul pouvait piloter, sauf cas TRES exceptionnel. Un jour, Pichoff le lui a mis sur le nez.

Sur P-63, la rentrée et la sortie du train d’atterrissage étaient commandées par un interrupteur avec trois positions : "UP/OFF/DOWN". Le piège était qu’il fallait  vérifier, avant la mise en route, que l’interrupteur était bien sur "DOWN".

Certains, qui s’en sont vantés beaucoup plus tard, se sont amusés à mettre le train sur "UP" en s’alignant sur la piste. Ainsi, à la rotation, le train rentrait tout seul !

Ce jour là, Pichoff a peut-être mis le train sur "UP" par inattention. Notre parking ayant des creux et des bosses on voit le résultat :

King sur le nez

Dans un autre domaine, Félix avait été frappé par l’imprécision de nos tirs roquettes. Il ne nous en voulait pas mais, après avoir  "phosphoré", il en avait déduit que le problème venait de notre angle de piqué qui n’était pas correct et qui était souvent différent d’une passe à l’autre.

Pour aider les pilotes à piquer toujours à un angle correct, il avait fait équiper SON avion  d’un horizon artificiel, monté à 90° au-dessus du collimateur (qui alors n’était plus utilisable) mais cela n’a pas très bien marché.

Heureusement que, quelques années plus tard, le Pirate a lui très bien marché.

                                                                                        

                                                                                                         Jean HOUBEN

 

Date de dernière mise à jour : 06/03/2018